linux

Comment peut-on fabriquer un NAS Linux ?

Il est possible de stocker des données volumineuses sur le NAS tout en les protégeant. Vous aimez particulièrement Linux et la philosophie de la licence ouverte, n’est-ce pas ? Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser Linux pour faire fonctionner votre NAS.

Comment un serveur NAS Linux est-il connecté ? Comment faire pour qu’un NAS équipé de ce système d’exploitation soit le meilleur possible ? Voici nos réponses.

Linux pour les fans de l’open source

Le noyau Linux a été développé en 1991 et est utilisé depuis 2000 sur divers appareils, notamment des ordinateurs et des smartphones. (Android).

Linux est le pionnier du logiciel libre, ce qui permet à l’utilisateur de faire des recherches sur le programme et de le personnaliser en fonction de ses besoins. L’une des principales caractéristiques des logiciels libres est la transparence du code source, qui a l’avantage de permettre la correction rapide des bogues et des problèmes de sécurité.

un serveur NAS Linux connecté

Voici les étapes à suivre si vous souhaitez utiliser Linux sur votre serveur et que vous avez décidé d’acheter un NAS pour construire votre propre cloud personnel :

  • assurez-vous que cifs et smbfs sont correctement installés ;
  • créez un dossier avec tous les partages définis précédemment ;
  • ajoutez les lignes suivantes au fichier /etc/fstab (avec toutes les corrections nécessaires) :

# Configurer le NAS

//IP_SERVEUR/SHARE1 /mnt/share1 smbfs username=VOTREUSER,password=VOTREPASSWD,uid=1000,gid=1000 0 0

/IP_SERVEUR/SHARE2 /mnt/share2 smbfs username=VOTREUSER,password=VOTREPASSWD,uid=1000,gid=1000 0 0

  • Essayez de monter manuellement le dossier suivant pour déterminer si l’installation a réussi :

mount /mnt/share1 avec sudo

  • Retournez dans le répertoire pour vérifier que les fichiers que vous y avez placés s’y trouvent si aucun message d’erreur ne s’affiche.

Si c’est le cas, veuillez accepter mes félicitations ! L’établissement correct de la connexion a eu lieu. Votre ordinateur peut maintenant être redémarré.

Linux et la création d’un NAS

Les parties d’un Nas de bricolage

Vous pouvez également créer un NAS Linux à partir de zéro si vous avez l’intention d’installer un NAS chez vous. Pour ce faire, vous devez d’abord procéder à la conception matérielle du serveur. Pour ce faire, vous aurez besoin d’un certain nombre de choses :

  • un dispositif de stockage pouvant accueillir le nombre requis de disques durs ;
  • une carte électronique ;
  • un moteur ;
  • un ventilateur ;
  • une barrette de mémoire ;
  • une source d’énergie.
Lire aussi  Quelle imprimante dois-je choisir pour mon domicile ?

Construire un Nas sous Linux

Vous pouvez utiliser l’option DIY, qui implique l’utilisation de Debian, pour construire un NAS fonctionnant sous Linux. L’étape suivante consiste à ajouter une variété de protocoles, qui nécessitent une configuration et une sécurité. Vous pouvez modifier les caractéristiques de votre NAS en utilisant ces services, comme Samba, SSH ou FTP, pour obtenir un système parfaitement adapté à vos besoins.

Voici quelques exemples de paquets que vous pouvez mettre en place :

  • apache2
  • le xml-core
  • php
  • python
  • libmail
  • etc.

La distribution Linux NAS distinctive OpenMediaVault

OpenMediaVault est une distribution Linux créée par le créateur de FreeNas, un autre système d’exploitation libre, et est distribuée sous forme de code source et d’image ISO. OpenMediavault, qui a été créé spécifiquement pour les NAS, intègre plusieurs services dont FTP, NFS, SSH, SNMP ou SMB/CIFS.

Ce système présente les avantages d’une interface conviviale et ergonomique et de fréquentes mises à jour.

OpenMediavault est incroyablement facile à mettre en place. La procédure se déroule en 3 étapes :

  • Visitez le site officiel d’OpenMediaVault pour télécharger l’image ISO.
  • placez un CD ou une clé USB amorçable sur votre ordinateur
  • l’installation est lancée.

Attention, OpenMediaVault ne peut pas être partitionné pendant l’installation et occupe tout l’espace du disque. Après cela, GParted peut être utilisé pour partitionner le disque.

Quels critères prendre en compte dans le choix d’un serveur NAS ?

Plusieurs éléments sont à considérer lors de l’achat d’un serveur NAS. Nous avons listé ci-dessous les principaux critères à prendre en compte pour faire le meilleur choix possible.

Lire aussi  Pourquoi investir dans un casque de gaming et comment choisir le meilleur ?

La capacité de stockage

L’une des premières questions à se poser concerne la capacité dont vous aurez besoin. Cela dépend essentiellement de la quantité de données que vous souhaitez stocker et de leur évolution prévue. N’hésitez pas à opter pour un serveur NAS avec une capacité supérieure à vos besoins actuels afin de ne pas être limité par la suite.

Les performances du processeur et de la mémoire vive

Il est également important de regarder les caractéristiques techniques du serveur NAS, notamment le processeur et la mémoire vive (RAM). En effet, ces éléments déterminent les performances de votre dispositif ainsi que sa rapidité lors du transfert de fichiers ou de l’utilisation de certaines applications. Plus le processeur sera performant et plus la RAM sera importante, meilleures seront les performances de votre serveur NAS.

Le nombre d’emplacements pour disques durs

Le nombre d’emplacements pour disques durs peut également varier selon les modèles de serveur NAS. Ces emplacements permettent d’accueillir différents disques durs internes, soit pour augmenter la capacité de stockage, soit pour mettre en place un système de sécurité des données tel qu’une sauvegarde en RAID (Redundant Array of Independent Disks).

Connectivité et extensions

Enfin, il est important de vérifier les différentes connexions disponibles sur le serveur NAS (ports USB, Ethernet, HDMI, etc.) pour s’assurer qu’il sera bien compatible avec vos appareils et vos besoins. Certains modèles proposent également des extensions pour ajouter des fonctionnalités supplémentaires (Wi-Fi, Bluetooth, tuner TV, etc.).

NAS monobloc ou modulaire : quelle architecture choisir ?

Il existe deux grandes familles d’architectures pour un serveur NAS : les NAS monoblocs et les NAS modulaires.

Lire aussi  Comment bien choisir son écran PC de gamer ?

NAS monobloc

Les serveurs NAS monoblocs sont des dispositifs « tout-en-un » avec un boîtier et des disques durs préinstallés. Ils sont généralement plus simples à installer et à utiliser, mais offrent moins de possibilités d’évolution en termes de capacité de stockage ou de performances. De plus, si l’un des disques tombe en panne, cela peut occasionner la perte de l’intégralité des données.

NAS modulaire

Les serveurs NAS modulaires permettent quant à eux de choisir et d’installer soi-même les disques durs dans le boîtier. Cela offre plus de flexibilité tant au niveau du choix des disques que des possibilités d’évolution future. De plus, ils peuvent souvent gérer plusieurs systèmes RAID pour mieux sécuriser les données.

Niveau de sécurité des données : quelle solution adopter ?

La sécurisation des données est un aspect incontournable lors du choix d’un serveur NAS. Plusieurs solutions existent pour offrir une protection optimale à vos fichiers.

Sauvegarde en RAID

Comme mentionné précédemment, le système RAID permet de sécuriser les données en dupliquant ces dernières sur plusieurs disques. En cas de panne d’un disque dur, il est ainsi possible de récupérer l’intégralité des informations sur les autres disques présents dans le serveur NAS.

Chiffrement des données

Certains serveurs NAS proposent également un chiffrement des données afin d’assurer leur confidentialité. Cette méthode consiste à rendre les informations illisibles sans la clé de déchiffrement adéquate, protégeant ainsi contre les tentatives d’accès non autorisées.

N’hésitez pas à consulter ce lien pour en savoir plus sur le Nas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *